Résumés et mots-clés

 Pour télécharger l'article intégral, voici le lien (sur l'ASJP) : 

Revue algérienne des lettres

La Revue algérienne des lettres est une publication académique paraissant en langue française et qui a pour mission d'encourager à la rigueur scientifique en publiant des contributions de chercheurs soucieux de participer activement à la promotion et au respect des normes internationales en matière de rédaction et de méthodologie universitaires à la fois.

 

FACTIONS POPULISTES DANS LES ÉCRITURES ROMANESQUES AFRICAINES MIGRANTES : PLACE DES FÊTES, UN TRADITIONNEL ROMAN RÉALISTE

ROUDÉ TAÏGBA Guillaume
Université Alassane Ouattara de Bouaké /Côte d’Ivoire
roudeguill@gmail.com

Résumé : Le roman africain se détermine essentiellement par sa nature populiste. Née pour instruire le monde sur les moeurs et la vie des Africains, l’oeuvre perpétue cette essentialité caractéristique depuis ses toutes premières moutures. Au contraire de l’évocation par la critique littéraire actuelle d’une crise de la mimésis réaliste dans le roman africain, ce topo naturel montre le parti pris de Place des fêtes1 du togolais Sami Tchak, pour la séraphique tradition ultra-réaliste dix-neuviémiste. L’étude de l’oeuvre est ainsi un sujet intéressant pour la présente contribution, orientée dans une dynamique de travaux de recherche relatifs au continuum esthétique du réalisme littéraire dans les créations romanesques africaines contemporaines. Place des fêtes participe surtout d’un nouvel intérêt heuristique de critique littéraire en raison de sa dimension factuelle subversive. L’oeuvre se
présente, en effet, comme une autre voix, une sorte de docufiction, informant de manière toute aussi saisissante de faits quasi-inédits qui ruinent les récits-témoignages officiels de la migritude africaine, martyre en Occident.

Mots clés : roman africain, nature populiste, topo naturel, continuum esthétique, réalisme littéraire, nouvel intérêt heuristique, dimension factuelle subversive, migritude africaine.

Abtract: African novel is essentially determined by its populist nature. Born to teach the world about mores and African life, the literary work perpetuates this characteristic essentiality since its first novels. Contrary to the evocation by the current literary criticism of a mimesis realistic crisis in the African novel, this natural lecture shows the commitment of Place des fêtes of the Togolese Sami Tchak, for the nineteenth century ultra-realistic
seraphic tradition. The study of the novel is then a topic which interests the current contribution, oriented in a dynamic research work relating to the aesthetic continuum of literary realism in the contemporary African novelistic production. Place des fêtes is especially important for a new heuristic interest for the literary criticism for its subversive factual dimension. In fact, the literary work is characterized indeed as another voice, a kind of
fiction of document, informing so strikingly of original facts that ruin the official narrative testimonies of the African migration hood, martyrdom in the Western world.

Key words: African novel, populist nature, natural lecture, aesthetic continuum, literary realism, new heuristic interest, subversive factual dimension.